Archives du mots-clés: banque

La négociation…

négociation

 

 

 

 

Pour plusieurs, négocier est pénible et désagréable. Et il faut tout faire pour éviter de se mettre dans ces situations où il faut gagner à tout prix en tirant la couverte de son bord. Vous reconnaissez-vous?

Pour être à son mieux dans une négociation, il faut surtout être armé d’informations pertinentes. Et c’est là que ça peut devenir lourd car on ne peut pas être à l’aise dans tous les domaines. Pour certains, la mécanique est un charabia, pour d’autres, c’est le monde de la finance.

Et c’est là que ça devient payant pour une banque. Plusieurs font confiance à leur institution financière en croyant qu’ils sont là pour eux, encore plus si ça fait des années qu’ils sont clients là-bas. Et c’est tout faux!

Un courtier hypothécaire négocie pour ses clients. Et c’est parce qu’il n’est pas un employé d’une institution financière qu’il est en mesure de conseiller objectivement ses clients en fonction de leurs besoins.

Négocier, on aime ça!

Source: http://www.lapresse.ca/maison/immobilier/201605/18/01-4982795-hypotheques-si-negocier-vous-donne-de-lurticaire.php

 

Hausse des frais bancaires

tiroir caisse

 

 

 

 

 

 

Ching ching!

Entendez-vous la caisse enregistreuse? Plusieurs institutions financières vont passer GO prochainement et réclamer encore plus de profit. La raison? Les frais bancaires vont augmenter.

Bien sûr, on pourrait avoir tendance à diminuer l’effet de ces décisions, mais des hausses de quelques dollars par mois pour les mêmes services représentent à l’échelle du pays, des centaines de millions, voire des milliards de plus. En pure profit.

Certains estiment que les frais bancaires pourraient représenter jusqu’à 40% des profits des grandes banques. Pourquoi? Parce que ces frais de services sont justement pour des services qui ne coûtent pratiquement rien à produire. Et comme beaucoup juge que c’est du pareil au même dans chaque banque, rien n’arrivera.

Ne nous cachons pas la tête dans le sable, nous sommes dans un oligopole, où l’ensemble des banques bougent quasiment en même temps, se ressemblent tellement qu’on ne peut pas vraiment dire laquelle est laquelle ou quelles sont les forces de l’une par-rapport à l’autre. Surtout pour les comptes bancaires.

Nous sommes victimes du manque de concurrence disponible. Y aura-t-il un joueur, un jour qui viendra bousculer ce marché endormi?

Source: http://tvanouvelles.ca/lcn/economie/archives/2015/04/20150425-062738.html

Comment améliorer sa cote de crédit

equifax

 

 

 

 

Qu’ont en commun l’apprentissage du Japonais, la construction de maquette avec des cure-dents et les dossiers de crédit? Vous avez probablement deviné, ils sont tous très compliqués!

Il est vraiment ardu de comprendre un dossier Equifax, par exemple. L’Algorithme qui établit la cote utilise des informations envoyés par des prêteurs. Cependant, comme l’information envoyé peut être mauvaise ou partielle, des erreurs se retrouvent régulièrement à l’intérieur d’un dossier de crédit. Et comme personne ne sait vraiment tous les paramètres qui définissent un dossier, on peut voir des choses peu logiques.

Quelques trucs existent néanmoins pour améliorer son score dont les plus importants sont de ne pas dépasser 60% de la limite de nos lignes de crédit et de ne jamais louper un paiement.

Quelques ressources existent dans le domaine, dont le Bureau Canadien du Crédit (BUCC) dont la tâche est d’aider les consommateurs à corriger et à optimiser la cote de crédit.

Ce n’est pas plaisant, mais c’est nécessaire pour qui veut emprunter.

Source: http://www.bucc.ca/ et http://www.lesaffaires.com/mes-finances/consommation/six-facons-d-ameliorer-votre-cote-de-credit/573310/2

Renouvellement à l’aveuglette

fermer les yeux

 

 

 

 

 

 

Un des pires fléaux que nous voyons est le fait que trop d’emprunteurs ne magasinaient pas à leur renouvellement hypothécaire.

Il y a quelques années, la SCHL avait indiqué que près de 85% des emprunteurs renouvelaient leur hypothèque dans la même institution financière. Des chiffres encore plus sombres, publiés dans le Journal de Montréal récemment, indiquent que 44%  des propriétaires canadiens acceptent l’offre du prêteur sans trop de négociation ou de comparaison.

C’est véritablement affreux! Il s’agit habituellement du plus gros poste de dépense d’un foyer et beaucoup beaucoup trop de propriétaires acceptent l’offre de leur banque rapidement. Pour un courtier hypothécaire, c’est un cauchemar! Notre but étant de faire économiser un maximum d’argent à nos clients, ce comportement est véritablement à l’opposé de nos recommandations.

Oui ce n’est pas passionnant de magasiner son hypothèque, oui vous manquez de temps (comme tout le monde!) et vous ne tenez pas à chambouler l’ensemble de vos opérations bancaires. J’entend cela à tous les jours. Et oui, il y a peu de prêteurs au Canada, donc moins de concurrence et donc l’habitude de magasiner est moins ancrée chez les propriétaires.

Une heure. C’est tout ce que je demande. En une heure, nous avons le temps de faire une analyse de la situation de nos clients, de comprendre leurs besoins et de voir ce qu’il y a de disponible sur le marché. En 2014, nous avons fait économiser 18 000$ en 5 ans à un client en comparaison avec ce que sa banque lui offrait. Seulement sur le taux d’intérêt!

C’est une heure payante ça!

Source: http://www.journaldemontreal.com/2014/08/28/la-majorite-des-prets-renouveles-a-laveugle#.VAFT8ks6ORQ.facebook

Les fameuses assurances vie hypothécaire

parapluie

 

 

 

 

 

 

Si vous pensiez que magasiner son hypothèque pouvait être: plate, difficile, long, etc. Rassurez-vous, magasiner des assurances l’est tout autant!

Ok, nous ne travaillons pas nécessairement dans le domaine le plus palpitant. Il est bien plus amusant de magasiner une voiture ou des meubles, mais c’est aussi plus facile, plus palpable, plus réel pour tout dire. J’ai déjà écrit sur le fait qu’il est difficile de comparer les produits bancaires et cela est aussi vrai dans le domaine des assurances.

Est-il obligatoire de prendre une assurance vie hypothécaire? Certains emprunteurs se le sont fait dire. Une banque peut exiger que l’emprunteur prenne une assurance, mais ne peut exiger qu’il le prenne dans cette même banque! Nuance importante car les prêteurs habituellement n’offrent pas des produits très compétitifs. Ces produits d’assurances ne sont ni transférables, la couverture diminue avec le prêt mais pas les paiements et le bénéficiaire est l’institution financière, pas la personne de votre choix. C’est davantage une protection pour la banque que pour l’emprunteur. Pourquoi votre institution les propose-t-il alors? Parce que les marges bénéficiaires sont importantes et qu’ils profitent de la présence des emprunteurs en succursale pour pousser la vente de leurs produits, tout comme de leurs cartes de crédit (et ils vendent des assurances pour ces cartes aussi!)

L’essentiel est de faire faire une analyse de vos besoins en fonction de votre situation. Un bon conseiller en sécurité financière pourra regarder votre état et vos offrir des solutions tout en magasinant sur le marché.

Dernièrement, nous avons vu qu’un de nos clients avait payé 205$ par mois de plus que ce qui était disponible sur le marché… depuis 10 ans. Ce client avait payé 24 600$ et des poussières en trop à sa banque parce qu’il n’avait pas magasiné! C’est énormément d’argent. Êtes-vous dans la même situation? Payez-vous trop cher d’assurance?