Archives du mots-clés: Banque du Canada

Et si les taux ne montaient pas?

jailemeilleurtaux.com

 

 

 

 

 

J’ai lu la chronique de Bernard Mooney il y a quelques jours dans Les Affaires et j’ai été frappé par son réalisme. Tellement que j’emprunte son titre! D’ailleurs, je vous en conseille la lecture. Comme pratiquement tous les experts du milieu, je n’ai cessé d’appréhender une hausse des taux parce que ces taux, si bas et jamais vus dans l’histoire, ne pouvaient êtres qu’un épisode de courte durée. Mais l’économie n’est pas pleinement repartie. Voilà le joker imprévisible.

La Banque du Canada, dans son dernier exercice, a changé le ton de son message. Au lieu de préparer le terrain à une hausse future, elle a plutôt mentionné que sa politique monétaire stimule l’économie de manière efficace. On entend ici qu’une hausse du taux directeur pourrait affecter directement la relance souhaitée.

Des économies avec le taux variable!

J’ai envoyé une statistique plus tôt cette année expliquant que moins de 10% des hypothèques ont été prises à taux variable en 2013. Ces chiffres risquent de changer de beaucoup. Un contexte semblable est fort invitant pour les taux variables. Avec la montée des taux fixes qu’on a connue au début de l’été dernier, l’écart entre les deux types de taux est de pratiquement 1% maintenant. Cette différence est importante et elle peut justifier le fait d’y aller en variable. Si on combine l’écart entre les taux et le fait que la hausse du taux directeur soit remise aux calendes grecques, le taux variable devient le produit souhaitable, le produit qui nous fasse économiser beaucoup d’argent, des sommes pouvant totaliser quelques milliers de dollars au bout du compte!

Source : http://www.lesaffaires.com/archives/les-affaires/et-si-les-taux-ne-montaient-pas-/563122#.UnloQflWxnM

Reconduction du taux directeur et changement de ton

 

banque du canada

 

 

 

 

 

La Banque du Canada a reconduit son taux directeur à 1%. Il s’agit de la 25e fois de suite, soit depuis le dernier changement en septembre 2010, il y a un peu plus de 3 ans.

Par contre, ce qui est différent dans cette communication, c’est que la banque centrale est silencieuse sur ses prévisions à la hausse qu’elle laissait entendre auparavant. Ce message laisse sous-entendre que le taux est à la bonne place, ou pour citer la BdC que « la détente monétaire considérable en place actuellement demeure appropriée ».

C’est un changement de ton qui ouvre la porte à la spéculation. Et qui dit hausse reportée, dit taux variable. Et ce choix risque de redevenir un produit très populaire.

Source: http://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/banque-du-canada-la-derniere-reunion-decortiquee-par-les-economistes/562803#.Umg6B_lWxnM

Le taux directeur maintenu à 1% jusqu’en 2016?

banque du canada

 

 

 

 

 

Des économistes de la Banque Scotia y vont d’une prédiction audacieuse. Ils laissent entendre que le taux directeur de la Banque du Canada pourrait rester a 1% jusqu’en 2016.

Plusieurs s’attendaient à voir une augmentation à partir de la mi-année 2014, mais peu imaginent aujourd’hui que le taux, à ce niveau depuis 2010, puisse perdurer aussi longtemps à ce bas niveau.

Si cette prédiction se maintient, les gagnants seront… tous ceux au taux variable!

Source: http://affaires.lapresse.ca/economie/macro-economie/201310/03/01-4696187-la-banque-du-canada-maintiendra-de-bas-taux-selon-la-scotia.php

La Banque du Canada maintient son taux de base à 1%

banqueducanada

Même si le grand patron de l’institution canadienne a changé dernièrement, le message ne change pas lui. On parle toujours de volatilité de la croissance économique et rien dans le message ne laisse présager une augmentation prochaine.

Source: http://affaires.lapresse.ca/economie/macro-economie/201307/17/01-4671559-la-banque-du-canada-maintient-son-taux-a-1.php

Des nouvelles du budget fédéral et de la Banque du Canada

banque_canada
Depuis le début de la crise financière que nous traversons, le gouvernement fédéral a resserré les règles hypothécaires trois fois. Les travailleurs autonomes, les propriétés à revenus, la mise de fonds minimum, le refinancement et l’amortissement, à peu près tout y a passé. Ces resserrements ont été apportés, paraît-il pour diminuer l’endettement des ménages en restreignant l’accès à la propriété et en freinant l’usage abusif du refinancement hypothécaire. Qu’on soit pour ou contre ces changements, toujours est-il que le marché de l’habitation canadien  a survécu à la secousse économique.

Plusieurs intervenants anticipaient des modifications mais le gouvernement conservateur en a décidé autrement en laissant plutôt le soin au marché de régler les problèmes d’endettements.

C’est bon signe si vous pensez acheter une propriété à revenus par exemple ou si vous voulez refinancer l’hypothèque de votre propriété pour éliminer quelques dettes et bénéficier des taux d’intérêt actuels.

Source : http://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/immobilier-ottawa-ne-veut-plus-resserrer-les-regles-hypothecaires/542946

Du côté de la Banque du Canada

Bientôt, des signes sont à prévoir du côté de la Banque du Canada pour préparer l’ensemble du marché à une augmentation de son taux directeur. Le mot clé ici est même une normalisation du taux d’intérêt directeur. À 1%, ce taux est maintenu à ce faible seuil pour stimuler l’économie mais en raison de la croissance des derniers mois, la Banque du Canada cherchera petit peu à petit peu à l’augmenter.

Il reste encore un peu de temps à ceux qui ont une hypothèque à taux variable ou une marge de crédit hypothécaire pour bénéficier des bas taux actuels. Et c’est tant mieux!

Source : http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/macro-economie/201204/16/01-4515615-banque-du-canada-le-statu-quo-nen-a-plus-pour-longtemps.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=lapresseaffaires_LA5_nouvelles_98718_accueil_POS6