Archives de la catégorie: Trucs et conseils

2014: Des prévisions, mais surtout des souhaits

souhaits

 

 

 

 

 

Le mois de janvier est bien débuté et les excès de nourriture du temps des Fêtes sont maintenant digérés. J’espère que plusieurs au Québec n’auront pas trop de mal à digérer leurs comptes de cartes de crédit! Et oui, pour plusieurs, Noël se règle sur la carte plastique à taux d’intérêt élevé.

L’année 2014 ne s’annonce pas terrible, côté économie. Les perspectives immobilières nous indiquent une stagnation au niveau des prix dans plusieurs marchés au Québec tout comme des ventes similaires à 2013, qui ne fut pas la meilleure année à ce chapitre. Beaucoup d’information ont circulé dans les médias au cours de la dernière année au sujet de l’endettement des ménages et le choix que le gouvernement fédéral a fait pour y remédier fut de changer les règles de financement.  Ajoutons à cela que les grandes banques canadiennes ont donné mandat aux firmes d’évaluation de sortir des valeurs plus conservatrices. Ce cocktail a eu de lourdes conséquences et beaucoup en furent touché : des jeunes voulant acheter leur première propriété, des couples se séparant et ne pouvant garder la maison, des gens acculés par les dettes et ne pouvant utiliser l’équité de leur propriété pour s’aider, etc. La liste est longue, et souvent les drames, bien vivants.

Que se souhaiter pour une santé financière?

J’ai écrit souvent que je blâmais davantage les dettes à la consommation avant l’immobilier pour cause d’endettement. Et je n’en démords pas. En conséquence, voici ce que je souhaite en 2014. J’espère que les gens s’endetteront moins pour des biens de consommation, j’espère que le taux d’endettement de chacun ne montera pas à plus de 30% de ses revenus et surtout, j’espère que l’épargne redeviendra une habitude et que les gens prioriseront le remboursement de leur dettes.

Ma liste est longue, ça je le sais. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions sur ces sujets, il nous fera plaisir de vous porter conseil.

Je vous souhaite une bonne année 2014. Qu’elle soit généreuse avec vous, comme vous pouvez l’être avec vous-même. En remboursant vos dettes et en épargnant, bien sûr.

Un nouveau crédit d’impôt de 10 000$ pour les rénovations vertes

rénovations

 

 

 

 

 

 

Le gouvernement québécois a annoncé hier la création du crédit d’impôt ÉcoRénov. Les propriétaires qui feront des rénovations dites « vertes » au cours des prochains douze mois pourront réclamer jusqu’à 10 000$ en crédit d’impôt.

La liste de ces travaux est importante: isolation, installation de portes et fenêtres, aménagement d’un toit vert, réfection d’une fosse septique, remplacement du système de chauffage et bien d’autres. En tout, une vingtaine de travaux sont admissibles.

D’ailleurs le gouvernement a aussi ajouté des fonds au programme Rénoclimat qui vise à aider les propriétaires qui font des rénovations écoénergétiques tels qu’un remplacement de système de chauffage au mazout, par exemple.

Les crédits d’impôts feront baisser la facture de plusieurs types de travaux, alors les propriétaires qui cherchent à faire ce genre de rénovation devraient saisir cette occasion pendant qu’elle passe.

Il est possible de refinancer son hypothèque dans le but de faire des travaux et c’est préférable et bien plus économique que de financer les rénovations sur des cartes de crédit ou des marges de crédit personnelles.

Contactez-nous pour plus d’informations sur le refinancement hypothécaire en vue des rénovations.

Source: http://www.finances.gouv.qc.ca/documents/bulletins/fr/BULFR_2013-10-f-b.pdf

Comment des clients ont pu économiser plus de 1000$ par mois en refinançant leurs dettes sur leur hypothèque!

refinancersesdettes.com

 

 

 

 

 

On le sait, les taux ont monté cet été et l’automne n’annonce encore que des hausses. Plusieurs voient dans cette conjoncture le temps idéal pour refinancer leur hypothèque et se protéger un taux pendant qu’il est encore temps. Éric et Julie, un couple de clients nous ont donné l’autorisation d’utiliser leur exemple dans notre newsletter. Ils ont refinancé et pris un terme de 10 ans à 3,99% il y a quelques semaines de ça.

Étude de cas

Éric et Julie ont acheté une maison il y a 5 ans. Le prix d’achat alors était de 200 000$. Étant donné l’évolution du marché immobilier depuis ce temps, la valeur marchande de celle-ci est présentement de 250 000$. Depuis cet achat, le couple a dû faire face à des dépenses imprévues et la somme de leurs paiements mensuels affecte sérieusement leur qualité de vie et ils ont de la difficulté à rembourser le capital sur leurs cartes de crédit.

 

Type de prêt                             Paiement mensuel                                   Solde
Hypothèque                                         868 $                                    165 000$ (25 ans)
Carte de crédit                                    450 $                                      15 000 $
Prêt automobile                                 400 $                                       15 000 $
Prêt personnel                                    250 $                                          5 000$
Total :                                                1 968 $                                     200 000 $

 

Suite à leur rencontre et à l’analyse de leur dossier, voici la solution qui a été retenue pour leur permettre d’améliorer leur qualité de vie tout en consolidant leurs dettes par un nouveau prêt hypothécaire.

 

Type de prêt                           Paiement mensuel                                       Solde
Hypothèque                                       966 $                                    200 000 $ 
Total :                                                  966 $                                    200 000 $

 

Comme vous pouvez le constater, le solde des dettes reste le même, seulement les cartes de crédit, le prêt automobile et le prêt personnel sont payés à même le refinancement.

Une économie de 1 002$ par mois. Ce qui représente une économie de 12 024$ par année.

À présent, Éric et Julie peuvent utiliser ce surplus de la manière qui leur convient, selon ce qui est le plus profitable pour leur situation. Ils peuvent rembourser plus rapidement leur hypothèque, investir dans leur retraite, en fait ils ont la flexibilité de faire ce qu’ils désirent.
Peut-être êtes-vous dans une situation semblable où vos paiements vous étranglent ou paraissent s’éterniser. Peut-être connaissez-vous quelqu’un dans cette situation. Il ne faut pas y demeurer. Des solutions existent. N’hésitez pas à nous contacter.

Vous avez des questions? Nous sommes là pour vous aider.
On travaille pour vous, pas pour la banque!

L’immobilier, votre meilleur investissement? Et oui!

http://www.dreamstime.com/-image3808553
Récemment, plusieurs clients nous ont demandé s’il ne valait pas mieux investir ailleurs qu’en immobilier aujourd’hui. Il est vrai que les perspectives ont bien changé car les hausses de prix que les propriétés ont connues au cours de la dernière décennie ne sont plus à l’ordre du jour. Toutefois, la question demeure entière : vaut-il mieux investir ailleurs qu’en immobilier ces temps-ci? Le journal Les Affaires a publié un dossier sur la question dans son édition du 28 avril 2012. Et les résultats de leur étude sont très intéressants. Malgré une hausse annuelle de 1,9% selon les prévisions, les experts consultés par l’hebdomadaire dressent un constat favorable en faveur de l’immobilier.

Deux facteurs décisifs

Le propriétaire a deux grands alliés : l’effet de levier que lui procure l’hypothèque et le fait qu’il n’aura pas à payer de loyer à quiconque. Le principe de l’effet de levier est que peu importe la mise de fond qu’on investit, même un 5% de mise de fond suffit, le propriétaire bénéficie de 100% des gains en capital dès le départ. Autrement dit, si une propriété s’appréciait de 5 000$ la première année, le rendement se calculerait en fonction de la mise de fond investit et non sur la valeur totale de la propriété. C’est donc dire que le rendement s’applique même sur l’emprunt hypothécaire! Pour le loyer, il est évident qu’il faut rajouter ce coût à tout calcul d’investissement.

Nous vous conseillons la lecture de ce dossier si vous désirez creuser davantage du côté de l’effet de levier, si vous voulez vous rassurer sur votre achat ou de peut-être investir pour une autre propriété, peut-être même locative, qui sait?

Source:
http://www.lesaffaires.com/mes-finances/immobilier/l-immobilier-votre-meilleur-investissement/543820

http://www.lesaffaires.com/mes-finances/immobilier/l-immobilier-sort-gagnant-sur-10-ans/543823