Archives de la catégorie: Trucs et conseils

Rembourser l’hypothèque ou investir?

réflexion

 

 

 

 

 

 

Quand on parle hypothèque, trop souvent on s’arrête à parler de taux d’intérêt. Comme si tout ce qui comptait était le fameux taux.

Un bon courtier hypothécaire pourra orienter ses clients dans une discussion axée sur la stratégie de remboursement. Une fois que les dettes autres que celle de la maison sont payées, une grande réflexion doit être entamée. Doit-on mettre les surplus sur le remboursement du capital ou plutôt le placer dans un quelconque véhicule financier (REER, CELI, etc.? La réponse est compliquée car elle est propre à chacun. Votre âge, vos revenus et votre fond de pension indiquera la marche à suivre.

Se dépêcher à rembourser son prêt hypothécaire s’avère probablement le geste le plus sécuritaire, mais le moins liquide. En effet, comment récupérer à nouveau ce capital à l’heure de la retraite à moins de vendre ou d’hypothéquer à nouveau le prêt! Et d’avoir peut-être l’impression de recommencer.

Alors on fait quoi? Il est primordial de faire une planification de retraite et de faire des choix en fonction de nos objectifs. Voilà ce qui amène à décider où va le surplus à la fin du mois!

Source: http://www.lesaffaires.com/mes-finances/retraite/rembourser-son-hypotheque-ou-gonfler-son-reer/575450

Des outils pour la gestion des finances personnelles

budget

 

 

 

 

 

Personne n’a vraiment hâte de le faire, et souvent le repousse quitte à vivre sans lui. Non, le mot budget ne fait pas rêver. Mais, ce n’est pas une raison de l’ignorer ou de vivre sans lui.

Un bon budget est comme une boussole qui nous indique si nous allons dans la bonne direction, un peu comme un guide qui permet de garder le contrôle sur nos finances. Les personnes endettées ont pratiquement toutes en commun de ne pas en avoir ou de l’avoir ignoré.

L’Agence de la consommation en matière financière du Canada offre des outils très intéressants et faciles à appliquer.

Il serait peut-être temps que vous le fassiez, ce budget!

Source: http://www.fcac-acfc.gc.ca/Fra/consommateurs/sujets/budgets/Pages/home-accueil.aspx

Comment améliorer sa cote de crédit

equifax

 

 

 

 

Qu’ont en commun l’apprentissage du Japonais, la construction de maquette avec des cure-dents et les dossiers de crédit? Vous avez probablement deviné, ils sont tous très compliqués!

Il est vraiment ardu de comprendre un dossier Equifax, par exemple. L’Algorithme qui établit la cote utilise des informations envoyés par des prêteurs. Cependant, comme l’information envoyé peut être mauvaise ou partielle, des erreurs se retrouvent régulièrement à l’intérieur d’un dossier de crédit. Et comme personne ne sait vraiment tous les paramètres qui définissent un dossier, on peut voir des choses peu logiques.

Quelques trucs existent néanmoins pour améliorer son score dont les plus importants sont de ne pas dépasser 60% de la limite de nos lignes de crédit et de ne jamais louper un paiement.

Quelques ressources existent dans le domaine, dont le Bureau Canadien du Crédit (BUCC) dont la tâche est d’aider les consommateurs à corriger et à optimiser la cote de crédit.

Ce n’est pas plaisant, mais c’est nécessaire pour qui veut emprunter.

Source: http://www.bucc.ca/ et http://www.lesaffaires.com/mes-finances/consommation/six-facons-d-ameliorer-votre-cote-de-credit/573310/2

Une planification financière déficiente chez les moins de 35 ans

cochon brisé

 

 

 

 

Un sondage réalisé par SOM auprès de répondants âgés entre 25 et 64 ans, en collaboration avec la Régie des rentes du Québec a été rapporté par le Journal de Montréal dernièrement.

Certaines données sont très révélatrices. Par exemple, 85% des 25 à 34 ans n’ont aucun plan de retraite. C’est dire à quel point la retraite peut sembler loin, si loin que beaucoup néglige de le faire, ne veule simplement pas y penser tout de suite ou juge ne pas avoir assez d’argent pour commencer.

Et il est là le point essentiel. Commencer. Trouver le bon professionnel de confiance qui pourra démarrer un processus.

Au final, la fourmi finit toujours mieux que la cigale!

Source: http://www.journaldemontreal.com/2014/10/15/une-planification-financiere-precaire-chez-les-moins-de-35-ans

Renouvellement à l’aveuglette

fermer les yeux

 

 

 

 

 

 

Un des pires fléaux que nous voyons est le fait que trop d’emprunteurs ne magasinaient pas à leur renouvellement hypothécaire.

Il y a quelques années, la SCHL avait indiqué que près de 85% des emprunteurs renouvelaient leur hypothèque dans la même institution financière. Des chiffres encore plus sombres, publiés dans le Journal de Montréal récemment, indiquent que 44%  des propriétaires canadiens acceptent l’offre du prêteur sans trop de négociation ou de comparaison.

C’est véritablement affreux! Il s’agit habituellement du plus gros poste de dépense d’un foyer et beaucoup beaucoup trop de propriétaires acceptent l’offre de leur banque rapidement. Pour un courtier hypothécaire, c’est un cauchemar! Notre but étant de faire économiser un maximum d’argent à nos clients, ce comportement est véritablement à l’opposé de nos recommandations.

Oui ce n’est pas passionnant de magasiner son hypothèque, oui vous manquez de temps (comme tout le monde!) et vous ne tenez pas à chambouler l’ensemble de vos opérations bancaires. J’entend cela à tous les jours. Et oui, il y a peu de prêteurs au Canada, donc moins de concurrence et donc l’habitude de magasiner est moins ancrée chez les propriétaires.

Une heure. C’est tout ce que je demande. En une heure, nous avons le temps de faire une analyse de la situation de nos clients, de comprendre leurs besoins et de voir ce qu’il y a de disponible sur le marché. En 2014, nous avons fait économiser 18 000$ en 5 ans à un client en comparaison avec ce que sa banque lui offrait. Seulement sur le taux d’intérêt!

C’est une heure payante ça!

Source: http://www.journaldemontreal.com/2014/08/28/la-majorite-des-prets-renouveles-a-laveugle#.VAFT8ks6ORQ.facebook